Home

agaSylviane Agacinski, philosophe française engagée à Gauche, auteur d’une dizaine de livres, dont les derniers sont consacrés à la question des rapports entre les sexes et épouse de Lionel Jospin, est intervenue en 2007 dans « Le Monde » sur l’éventualité d’un mariage homosexuel.

Entre autre, elle souligne la fiction de l’égalité ou de l’inégalité des droits entre homosexuels et hétérosexuels du fait même de la fiction de l’existence sémantique des hétérosexuels.

« La revendication du « mariage homosexuel » ou de l' »homoparentalité » n’a pu se formuler qu’à partir de la construction ou de la fiction de sujets de droit qui n’ont jamais existé : les « hétérosexuels ». C’est en posant comme une donnée réelle cette classe illusoire de sujets que la question de l’égalité des droits entre « homosexuels et hétérosexuels » a pu se poser. Il s’agit cependant d’une fiction, car ce n’est pas la sexualité des individus qui a jamais fondé le mariage ni la parenté, mais d’abord le sexe, c’est-à-dire la distinction anthropologique des hommes et des femmes.

Puis elle évoque l’homoparentalité :

« Quoi qu’il en soit, il est impossible de ne pas voir l’analogie entre la dissymétrie sexuelle qui préside à la génération et les deux côtés, masculin et féminin, de l’ascendance d’un individu. Il n’y a là aucune confusion entre la nature et le social, mais il y a une analogie, c’est-à-dire une identité de structure entre le couple géniteur, sexué, et la bilatéralité de la filiation. L’altérité sexuelle donne son modèle formel à la bilatéralité des ascendants (c’est pour cela, et pour cela seulement qu’ils sont deux, et non pas trois ou quatre).

En résumé, si l’ordre humain, social et symbolique, donne aux individus une filiation double, mâle et femelle, ce n’est pas en raison des sentiments qui peuvent lier les parents entre eux, des désirs qui les animent ou des plaisirs qu’ils se donnent, c’est en raison de la condition sexuée de l’existence humaine et de l’hétérogénéité de toute génération dont la culture a jusqu’ici voulu garder le modèle. »

Bien sur, la qualité de l’argumentaire de l’article vaut bien de le lire en intégralité, car cela aide une vrai réflexion sur le mariage homosexuel et l’homoparentalité.

Aimez notre page Facebook !

Publicités

4 réflexions sur “La distinction homme/femme fonde le mariage

  1. Pour l’égalité des formes modernes d’union pour suivre l’évolution des mœurs.
    L’arithmétique n’est plus un obstacle.

    La nouvelle définition du mariage pour tous,doit elle être 1 ou 2 ?
    1= proposée par le SENAT (27082012) ou 2 l’amendement AUMOINS

    1- Le mariage est l’amour déclaré entre 2 personnes sans distinction de genre
    2- Le mariage est l’amour déclaré entre au moins 2 personnes sans distinction de genre
    100 % des partisans au mariage pour tous d’égalité a choisi la définition 1
    L’amendement AUMOINS sera donc abandonné

    Rappelons l’actuelle et agonisante définition juridique actuelle :
    Le mariage est un contrat de gestation pour autrui(le peuple) entre son représentant l’Etat et 2 porteurs de gamètes différenciées, avec obligation de relations sexuelles (article215 du code civil devoir conjugal) en échange conditionnel de 5 autres droits produits à la livraison d’une progéniture à laquelle l’Etat donnera une identité sociale et un passeport sans lesquels cette progéniture n’existera pas légalement.

    Cette définition ne peut répondre aux conditions du mariage pour tous donc doit être changée pour accueillir le mariage en couple ET le mariage multiprise en une seule union sauf si le législateur est musulmanophobe, libertinophobe et phobiste de tous ceux qui veulent s’aimer à plus de 2. C’est le vrai mariage pour tous, sinon ce sera le pariage pour certains.

  2. La PMA n’est elle pas de la procréation à 3 ou considère t on que l’agent collectif intervenant n’est qu’une prolongation exogène des corps du couple ?

  3. Pour forcer l’adoption du mariage pour tous, j’ai compris (à tort ?) que le sénat veut supprimer la LAICITE;

    Démonstration valide ou fausse ?

    Stance anti laïque venant de certains Sénateurs ??? demande de suppression de la laïcité glissée dans l’exposé des motifs de la Proposition de loi du Sénat 27 08 2012 n°745

    « De nos jours, avec la sécularisation de la société, aucun obstacle, sinon le poids des préjugés, ne devrait normalement empêcher l’union de deux personnes du même sexe. »

    Message: La laïcisation de la société d’évacuer le fait religieux. Il reste néanmoins des préjugés. Ces préjugés ne sont donc pas de nature religieuse puisque le fait religieux a été évacué, donc les préjugés sont de nature laïque. Supprimons la laïcité et les préjugés seront « évacués ».

    Doit on comprendre qu’une loi sur le mariage pour tous inclue implicitement la fin de la laïcité pour supprimer les préjugés et l’homophobie empêchant l’adoption de la loi ?

    Y a t il respect du dosage de Liberté Egalité Fraternité dans cette proposition de loi en outre qu’elle insulte les laïcs et les religieux ?

  4. Pingback: Jean-Philippe Mallé, ce député PS qui s’est abstenu : « Cette loi n’a rien à voir avec l’égalité  | «Ta ville en action

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s