Home

agin Sylviane Agacinski, philosophe de gauche, est intervenue sur Europe 1 au sujet du mariage homosexuel.

Elle a tout d’abord souligné que « devant un sujet aussi grave, on ne pouvait se réfugier derrière une discipline de parti » surtout dans le cas du mariage homosexuel en méprisant le droit des enfants. Elle évoque d’ailleurs « un manque de courage de la part de certains » car selon elle « énormément de gens de gauche sont septiques sur ce projet » (ouf !)

La philosophe a le mérite d’inviter les protagonistes à utiliser leur intelligence devant ce qu’elle appelle une « intoxication idéologique« , en rappelant qu’à travers ce texte de loi, « le fond du sujet est de savoir si notre société, nos institutions reposent sur le fait que nous sommes des hommes et des femmes ou sur le fait que nous soyons des hétéros et des homos, alors qu’en fait être hétéro et homo c’est d’abord être homme et femme et ensuite avoir des orientations »

Elle y souligne le paradoxe d’une société dont les membres ont déjà dissocié mariage et filiation dans les faits (de très nombreux couples ne se marient plus mais ont des enfants) mais qui voudrait reconstituer de la parenté pour des couples du même sexe.

Pour elle deux champs sont essentiels :

  • Celui des droits de l’enfant, l’enfant adopté ayant le droit à avoir un père et une mère
  • Celui de la vocation de la médecine, afin de savoir si son rôle est de mettre en place des « fabrications de l’enfant à la demande » afin de « bricoler de la parenté ensuite« 

Enfin, reprenant une citation d’une lesbienne pro-mariage gay, « Moi je ne veux pas me colmater un homme pour être mère« , elle souligne « l’extrême violence » du désir tout puissant de supprimer le père.

Aimez notre page Facebook !

Publicités

5 réflexions sur “Mariage : On n’entend pas beaucoup la gauche !

  1. Oui, de bonnes remarques qui devraient porter à repenser ce projet avant un vote démagogique dans une sorte d’urgence électorale qui n’a rien à faire avec un sujet aussi grave, car il s’agit d’une mutation anthropologique de notre société…

  2. Voilà au moins la preuve qu’il ne suffit pas de se barder du titre de « philosophe » pour être capable de « remettre le réel en question » !…
    PERSONNE ne sait si être élevé par deux parents de même sexe est un avantage ou un inconvénient, sauf à admettre une discrimination de cet enfant par la discrimination homophobe envers ses parents. Personne ne peut dire qu’un enfant élevé par un homme et une femme sera plus ceci ou moins cela, tout simplement parce que ça n’a pas de sens : un couple homme-femme peut être aussi bien la paradis que l’enfer ( Dutroux ? Fourniret ? Courjaud ?), pas plus ni moins qu’un couple homoparental. Alors le coup du « on veut protéger les enfants, à d’autres !.. Protégez donc ceux qui sont déjà membres d’une homofamille en leur accordant toute la protection juridique dont ils ont besoin : laissez leurs parents se marier !

    • Bonjour Monsieur Gohier,
      Merci beaucoup pour votre commentaire, avec lequel nous sommes totalement en accord sur la base, ce qui est un bon début !!! C’est à dire que, comme vous, nous pensons que « personne ne sait si être élevé par deux parents de même sexe est un avantage ou un inconvénient », d’un point de vue expérimental, déjà parce que les études issus des pays étrangers où l’homoparentalité existe sont très contradictoires en fonction des organismes (toujours partisans) qui les ont commandés.
      De ce fait, il semble intéressant de réfléchir à ce qu’on appelle le « principe de précaution », qui a été formulé pour la première fois en 1992 dans le Principe 15 de la Déclaration de Rio : « En cas de risque de dommages graves ou irréversibles, l’absence de certitude scientifique absolue ne doit pas servir de prétexte pour remettre à plus tard l’adoption de mesures effectives visant à prévenir la dégradation de l’environnement. » et qui depuis, devant des crises sanitaires, a été plusieurs fois appliqué dans le monde de la santé.
      Merci beaucoup pour votre remarque judicieuse, qui permet une réflexion à ce sujet, nous permettant de sortir de l’ambiance passionnelle donc assez stérile intellectuellement, afin de réfléchir ensemble à la protection de l’enfant.
      Toutefois, je ne mettrai pas en doute les capacités de philosophe de Madame Agacinski, n’ayant pas la légitimité intellectuelle pour le faire (je vous laisse entre Universitaires 😉 )

      Cordialement,

  3. Pingback: La « théorie du Genre  et la Gauche | «Valeurs de Gauche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s