Home

bebe2Pour démarrer cet article, nous faisons nôtre la phrase de Lionel Jospin : « On peut pourtant réprouver et combattre l’homophobie, tout en n’étant pas favorable au mariage homosexuel, comme c’est mon cas. » Ainsi nous pouvons continuer en essayant d’éviter ce que Sylviane Agacinski appelle « l’intoxication idéologique », qui réduit la personne argumentant contre le mariage gay à un affreux réactionnaire médiéval.

Comme le titre de cet article l’exprime, le mariage homosexuel engendrera des inégalités entre les enfants (voir article précédent basé sur les propos de Mme Agacinski). Et comme il le suggère, il semble exister une opposition entre le désir d’ « égalité » d’une « communauté homosexuelle » et le désir de permettre aux enfants des générations à venir d’être le plus égaux possible vis-à-vis de la filiation.

Or, il n’en est rien, tout d’abord parce que la « communauté homosexuelle » n’existe pas, puisque le lobby LGBT ne représente que très peu d’homosexuels. D’autre part, parce que, de ce fait, dans les revendications de ce lobby, peu d’homosexuels se reconnaissent Par contre, nous voyons ces revendications bien souvent portées par des « hétéros », dans un élan de grande générosité et sincérité. N’oublions pas à ce sujet la phrase de Madame Meyer, élue du MRC : « Les bonnes intentions ne font pas les bonnes politiques et cachent souvent un défaut de pensée »

Concernant la disparité de revendications au sein des personnes homosexuelles, un site avait déjà retenu notre attention : www.homovox.com. Ce site recueil des réflexions d' »homos » sur le projet de loi Taubira. En voici quelques exemple :

Benoit, 43 ans, homosexuel : « Les notions de pères et de mères sont des référentiels fondateurs de la vie et de la société » – « l’intérêt de l’enfant mérite un débat apaisé et serein, loin de la pression médiatique et politique actuelle qui ne permettent pas une réflexion sage et posée nécessaire dans l’intérêt des enfants » (vidéo)

Raphaël, 38 ans, homosexuel : « Oui on a des droits, mais on n’a pas le droit de tout faire : ce qui est important pour l’enfant, c’est d’avoir aussi bien la présence du père que de la mère. » (vidéo)

Emmanuel, 51 ans, homosexuel : « Moi qui suis homosexuel, je souhaite à tous les enfants de l’avenir d’avoir un père et une mère, et c’est cette cellule là que la loi doit protéger » (vidéo)

Sophie, lesbienne : « Approuver cette loi, ce serait admettre que demain on puisse dire à un enfant : « Toi, tu as deux papas » ou « Toi, tu as deux mamans ». Que répondre à cet enfant qui demandera « Pourquoi moi, je n’ai pas de papa? » ou « Pourquoi moi, je n’ai pas de maman? »…  Peut-être n’en souffrira-t-il jamais. Peut-être trouvera-t-il cela injuste ou difficile à assumer. Là n’est pas la question car de fait il aura été conçu sous les hospices de l’inégalité ! » (témoignage)

Hervé, homosexuel : « Pour moi, un enfant doit se développer dans une structure familiale composée d’un homme et d’une femme » (vidéo)

Philippe, 32 ans, homosexuel : « Tout enfant a besoin de deux parents qui l’aiment, mais également que deux parents biologiques femme/homme s’aiment. Et personne en parle de cette condition pour le développement de l’enfant que le désir et la nature soient réunis » (vidéo)

– et d’autres encore…

Laissons donc la place à un juste débat, en arrêtant de caricaturer les deux parties en permanence, le mariage et les personnes homosexuelles valent bien mieux que cela…

Nous suivre sur Twitter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s