Home

boycottLors d’un déni de démocratie, l’appel au boycott est-il légitime ? Lorsque la démocratie est peu a peu substitué par une oligarchie dont la seule légitimité est l’épaisseur de leur portefeuille (Par exemple des personnes qui veulent louer le ventre des femme), que pouvons nous faire ?

« Notre adversaire c’est la finance » disait le candidat Hollande il y a peu de temps…

C’est le nôtre aussi, non pas la finance globalement, mais celle qui ne sert pas le bien commun, celle qui ne sert pas l’homme mais qui le rend esclave. C’est la finance folle d’un monde ultralibéral.

Dans la loi Taubira du mariage pour tous, notre adversaire est à nouveau la finance, ne nous y trompons pas. Le combat contre le mariage homosexuel est avant tout un combat contre la finance et contre l’homophobie (l’homophobie, puisque les désirs des personnes homosexuelles sont utilisés comme cheval de Troie de la GPA). Comment pourrions nous voir une autre issue puisque le mariage est indissociable de la filiation, que la PMA en découle logiquement via les demandes égalitaristes, et une fois celle-ci acceptées, comment ne pas accorder la GPA pour l’égalité gays/lesbiennes ? (à ce sujet , n’hésitez pas à écouter l’avis de personnes homosexuelles ici : www.homovox.com)

L’issue est bien un asservissement encore plus important de l’homme aux marchés, par la marchandisation des corps, dans la droite logique (association de mots utilisée à bon escient) de la phrase de Monsieur Berger « payer un ouvrier ou une mère porteuse, c’est la même chose « . Comme l’avait souligné Galois (d' »ARS combat », avant son exclusion), la PMA est ni plus ni moins que de la socialisation et l’industrialisation du processus même de reproduction de l’humanité » (cf. article « Extrême gauche contre GPA et PMA« )

Connaissant notre adversaire, ne nous trompons pas de combat. Nous vous le rappelons, l’adversaire c’est la finance qui devient de plus en plus folle à  à cause de l’ultralibéralisme économique. Sans oublier que le libéralisme moral et l’éloignement de la notion de bien commun sert ce libéralisme économique. Comment mieux toucher notre adversaire que par le boycott ? Seule la droite et son libéralisme a pu s’y opposer (voir l’article de Libération) à travers une circulaire du 12 février 2010 contre cette atteinte à la bonne marche du commerce !

Dans l’histoire, le boycott a été maintes et maintes fois utilisé, comme par exemple par Gandhi contre la colonisation du Royaume-Uni en 1930, par les militants antiapartheid dans les années 70 , ou à la même époque encore par la communauté homosexuelle américaine contre une marque de bière qui refusait d’embaucher les gays.

Dans le cadre de notre combat contre la marchandisation du corps, contre l’industrialisation du processus de reproduction (voir notre article « la production d’enfants ») et pour remettre l’enfant au cœur de la réflexion (voir l’article à ce sujet), nous invitons les différents acteurs de cette mobilisation, comme « La Manif pour Tous« , à réfléchir à la possibilité de ce type d’action. En effet toute action de ce type doit être coordonnée et ciblée, et il est toujours préférable que cela parte de la tête.

Puisqu’un million de personnes lors de la manifestation du 24 Mars ont pu disparaitre sans émoi de la part de nos gouvernants, si ce même million disparaissait mais en tant que consommateur, en tant que détenteur d’économies sur les livrets A… ?

Nous suivre sur twitter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s